L'horizon

Publié le par L.CG.







Regarde l’horizon

 

 

 

La ligne tendue du fil qui tient sans arêtes

 

A distance,

 

Toujours changeant, comme le jour

Outrageusement fardé à l’ombre du soleil,

 

Il risque de se laisser toucher par nos pas

Qui le pressent à danser, tanguer,

s’émouvoir Toujours plus haut, toujours plus beau.

 

Il nous appelle,

 

Coagulés immobiles

Dans notre course folle à travers les monts

Et les rêves qui touchent aux sommets où nous l’admirons

 

Toujours plus lointain par notre vitesse même

 

Il nous arrête, absurde Au bout de nos bras

 

Reflet de miroir

du rire d’un passage qui n’est pas le notre,

 

Celui qui ferait que nous soyons un autre.

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                            L. Cagin, M./VI/06, T0142-02



 


 

Retour à l'accueil-sommaire

Publié dans textes

Commenter cet article

boitarecettes 27/12/2011 22:18

Pour cette nouvelle année, je t 'envoie de ce ciel pur de tauli une nuée d 'étoiles chargée de bonheurs et d 'espérences.

L.CG. 29/12/2011 19:28



merci, autant de joies pour toi aussi je l'espère