Le temps des Dieux

Publié le par L.CG.

 

 

 

Je serais né il y a une poignée de millénaires

 

Je regarderais le ciel, assis sur le seuil quand le froid de la nuit tombe,

et je verrais les dieux

  

-

 

Les phares glissent et dessinent un serpent d'étoiles sur la carte routière

 

Les fenêtres toutes bleuies sont fermées sur nos vies assises à fixer la zappante pâleur de la télévision

 

-

  

Ce soir Jupiter brille

mais ne trouve plus cet éclat à mes yeux.

 

 

 

 

 

 

 retour au sommaire 

  

 

                         Louis Cagin T1241

Publié dans textes

Commenter cet article